Que dire sur le cinéma ?

Il m'a permis de gagner ma vie jusqu'en 91. J'y ai connu des gens intéressants et j'y ai encore des amis.

Alors bonjour à vous, Annie, Michel , Xavier, Daniel, etc...

Je vais essayer là aussi de retrouver quelques souvenirs

Je suis arrivé en 1986 à Paris où j'ai commencé par faire quelques petits boulots qui m'on permis de me payer des cours de réalisation au conservatoire du cinéma.

Le diplôme en poche j'ai presque tout de suite bossé. En tous cas mon premier job a été "ventouse" sur un tournage allemand. Je ne me souviens pas du titre

Pour la photo ce n'est pas un effet d'optique, j'ai effectivement pris du poids et des années. Ce qui donne l'expression "le poids des ans". Cela ce passait sur un bateau de la marine nationale, au cours de l'adaptation du roman de Michel Druker "La chaîne" .

 

Puis j'ai fait "La chaîne" de Claude Faraldo (Mod Films).

Je me souviens que Pierrick passait la majeur partie de son temps à rouler des joints pour l'équipe. J'y ai côtoyé Jean Carmet, Florent Pagny (petit comédien que j'emmenais certains soir à sa maison de disques sur les champs pour fignoler son premier disque "Dis moi"; Patrick Braoudé qui n'était qu'un comédien comme il y en a plein ,avant de devenir un super réalisateur. (D'ailleurs j'ai retravaillé pour son film "Chouette mes parents divorcent").J'y ai aussi croisé du monde sur les fiestas que l'on faisait en dehors. Depardieu m'avait marqué par son gabarit auprès de Donnadieu qui n'est pas une mauviette quand même.

Ensuite "Périgord noir" de Nicolas Ribowsky. 

Séquence souvenirs... J'y ai retrouvé Jean Carmet avec lequel on se marrait bien, Roland Giraud, Pierre Vassiliu , Jaques Gamblin , totalement inconnu avant d'éclater dans "Pédale douce",Odette Laure (super bonne femme) etc...

Quoi encore ?.......Oui les Arsènes Lupin dont "La camarade Tatiana" de Jacques Besnard (MIP Production), "Le retour d'Arsène Lupin" de Michel Wyn; "Le triangle d'or" de je ne sait plus. Faudra que je fasse quelques recherches...

J'ai encore travaillé pour les Germaniques. La je me rappelle du titre car il me reste une fiche de paie. C'était "Noch ein wunsh" des productions Dussart.

 

J'ai aussi tâté du sitcom. C'était le premier qui était interactif . Pour les ados. Cela s'appelait "Salut les homards" (IMA Productions)et on pouvait changer la suite en se connectant au minitel.

J'essaierai de trouver quelques photos. Ce sera cool..

Alors là c'était le pied. J'étais payé (même bien) pour faire des conneries à longueur de journées. C'était sur l'émission de Jean Yanne "Tout le monde il est gentil". On devait faire des caméra cachées ou visibles et piéger les gens. Là j'ai bossé avec un fou qui par la suite à fait parlé de lui. J'ai nommé Baffi Laurent. Et je me suis marré.. Beaucoup même. On en a fait un paquet de conneries et on aimait beaucoup. Il y avait aussi Jacky Nercessian (le Narcisso show de la 6); même Jean-Marie Bigard était venu essayer de bosser avec nous. Puis il a trouvé sa voie... lui aussi..

J'ai encore bossé pour Jean Yanne sur un truc qui s'appelait "Bougez pas j'arrive" Je croit qu'il n'est jamais passé . c'était pourtant bien...

Là par contre j'ai bossé quelques temps pour "Chrysalide films". J'y ai fait la connaissance de Josée Dayan sur le film "Plein fer" qui venait de se terminer. C'était la première fois que je voyais un film sur la pétanque. On était loin du "Comte de Monté-Cristo .

Je continuerais plus tard la suite....

Avant de partir je vous mets un lien sur un film où j'ai bossé. C'est une surprise !!!     

Retour au menu principal

<a href="http://www.estat.com/getstats?serial=28008075283"><img src="http://perso.estat.com/cgi-bin/perso/28008075283?page=cinema" border=0></a>